BEAUX-ARTS DES AMÉRIQUES

Lorraine Pritchard

27 avril au 27 mai 2017

communiqué de presse

Lorraine Pritchard
27 avril au 27 mai 2017

La faculté dont fait preuve Lorraine Pritchard lorsqu’elle crée un motif et s’attache à l’approfondir jusqu’à ce qu’elle ait acquis la certitude d’en avoir exploré tout le potentiel est l’un des aspects les plus intéressants de son travail. Elle s’accorde ensuite toute liberté de changer complètement de direction et, sans qu’il y ait rupture, de suivre délibérément une autre voie. Cette incroyable capacité de faire volte-face sur le plan pictural dans son travail constitue l’une de ses qualités les plus fascinantes. Quel que soit le concept mis en œuvre, sa pratique demeure profondément personnelle, harmonieuse, empreinte de joie et de musicalité.

Pour cette exposition, fort justement intitulée, Scores, Lorraine Pritchard a souhaité élargir son rapport à la musique et amorcer un travail de création en collaboration avec le musicien John Ebata. Ne refusant jamais de relever un défi, l’artiste saisit cette occasion d’associer deux disciplines puisant toutes deux à l’univers des mathématiques, source de la forme, du rythme et du mètre.

Prenant les œuvres de l’artiste comme point de départ, John Ebata a élaboré des compositions issues d’une série d’improvisations. Lorraine Pritchard, quant à elle, s’est inspirée des œuvres instrumentales réalisées au moyen du piano circulaire, le PianoArc, pour créer ce nouveau corpus d’œuvres.

Press Release

Lorraine Pritchard
April 27 to May 27, 2017

One of the most interesting aspects of Lorraine Pritchard’s practice is how she takes a motif and explores it until she is satisfied that she has exhausted all its potential. At this point, she takes off in a completely different direction – seemingly without breaking stride. Her amazing ability to “turn on a dime” pictorially is one of her most engaging artistic qualities. Whatever the concept, her work remains deeply personal, harmonious, playful, and musical. For this exhibition, aptly entitled Scores, Pritchard is taking her interest in music a step further to actually work in collaboration with musician John Ebata. Never one to shy away from a challenge, Pritchard embraced the opportunity to bring together two disciplines that share the mathematical world of form, rhythm, and meter. Ebata has used Pritchard’s work as a starting point for his improvisational compositions and the artist, on the other hand, has taken her clue from the instrument – the piano in the round called a PianoArc – to kick off this new body of work. The various dots and dashes suggest the tempo of the music while the intersecting lines appear to refer to frequency and repetition.